Nantes. Ils dénoncent l'attribution des terres agricoles

Les manifestants thinsp;:  laquo; thinsp;On ne va pas se laisser faire. Occupons les mairies, les chambres d rsquo;agriculture, les Safer thinsp; raquo;. (Ouest-France)
Ouest France - AA

Une cinquantaine de petits paysans et sympathisants ont manifesté ce lundi 14 janvier, devant la Société d'aménagement foncier et d'établissement rural (Safer), à Nantes.

« Fermes usines, la Safer assassine », « La terre aux jeunes paysans bio »... Les bannières ont été déployées, ce lundi 14 janvier, à quelques mètres du siège nantais de la Chambre d'agriculture 44 et la Société d'aménagement foncier et d'établissement rural (Safer).

Devant un cordon de CRS barrant l'accès aux bureaux, une cinquantaine de manifestants ont protesté contre l'attribution, par la Safer, de 450 ha de terres agricoles dans la zone de Pornic à un céréalier d'Eure-et-Loir, « au détriment de paysans locaux intéressés par de petites parcelles ».

Terres commune, à l'initiative du rassemblement, dénonce des « méthodes opaques qui font tout pour que les petits paysans ne puissent récupérer des terres agricoles au profit de riches investisseurs et agriculteurs adeptes de méthodes intensives ».  

« Réagissons ! »

Le collectif dénonce l'impact de ces pratiques sur la santé et l'environnement. Hubert Morice, producteur bio dans un bocage préservé à Chauvé : « La Fédération nationale des syndicats d'exploita...


Plus d'infos sur Ouest-France.fr

X fermer la publicité
     © Free 2018