"Gilets Jaunes" : pourquoi l'Élysée a décidé de "supprimer" la hausse des taxes

Emmanuel Macron et  Eacute;douard Philippe aux comm eacute;morations de la fin des combats en Europe contre l #39;Allemagne nazie le 8 mai 2018. (Etienne LAURENT / POOL / AFP)
RTL - AA

L'exécutif a tenté un geste fort mercredi soir, à trois jours d'une mobilisation à haut risque des "gilets jaunes", en renonçant "pour l'année 2019" aux augmentations de taxes sur les carburants.

Coup de tonnerre en provenance de l'Élysée, mercredi 5 décembre. Explicitant des propos tenus à la tribune de l'Assemblée nationale par le Premier ministre, le palais présidentiel annonçait "l'annulation" pure et simple de la taxe carbone "pour 2019". Une annonce qui est immédiatement apparue comme une volte-face de l'exécutif, à peine plus de 24 heures après l'annonce par Édouard Philippe de la suspension de la taxe pour une durée de six mois.

De fait, le chef de l'État corrigeait indirectement le locataire de Matignon. Comprenant que cette notion de moratoire était perçue par l'opinion comme une demi-mesure, Emmanuel Macron a considéré qu'il n'avait pas le droit de laisser entendre cela. Mais cette décision de l'Élysée pourrait être également motivée par une raison technique.

Suspension...

Lire la suite sur RTL

X fermer la publicité
     © Free 2018