Tours. Il s'accuse de violences pour rejoindre son ami en prison

A Tours, un homme s #39;est accus eacute; de violences pour rejoindre son ami en prison (photo d #39;illustration) (Antoine SOUBIGOU/OUEST FRANCE)
Ouest France - AA

Un habitant d'Indre-et-Loire a appelé les gendarmes mercredi, prétendant qu'il s'apprêtait à battre sa femme et qu'il fallait venir l'interpeller. En fait, il souhaitait simplement être incarcéré pour rejoindre son meilleur ami, détenu à la maison d'arrêt de Tours. C'est sa propre femme qui a informé les gendarmes au téléphone que ces menaces étaient totalement fictives.

Un homme habitant près d'Amboise (Indre-et-Loire) a appelé les gendarmes mercredi 8 août vers 13 h 30. Très énervé, il a expliqué qu'il était sur le point de frapper sa femme, et que le seul moyen de l'en empêcher était d'envoyer une patrouille pour l'interpeller, rapporte France Bleu Touraine.

L'opérateur des forces de l'ordre a alors entendu une autre voix. Il s'agissait de la femme prétendument menacée. Cette dernière s'est emparée du téléphone avant d'expliquer qu'elle n'était pas du tout en danger, et qu'elle serait même « assez forte pour répliquer » si son compagnon en venait à la battre.

Il voulait rejoindre son meilleur ami

Selon la femme, son époux souhaitait être interpellé et conduit en prison pour y rejoindre son meilleur ami, incarcéré à la maison d'arrêt de Tours. L'homme a confirmé que ces violences...


Plus d'infos sur Ouest-France.fr

Offres Amazon
Un livre audio gratuit de votre choix, parmi un catalogue de plus 250 000 titres
1er mois offert sur Amazon Music Unlimited, plus de 50 millions de titres disponibles
Revivez le mondial avec la série docu, Les bleus 2018, L’épopée russe sur Amazon Prime video
X fermer la publicité
     © Free 2018