"Un mégot de cigarette, c'est 500 litres d'eau pollués", prévient l'association de défense des océans Surfrider Europe

Des m eacute;gots de cigarettes dans une rue de Paris (JACQUES DEMARTHON / AFP)
Franceinfo - AA

Antidia Citores, porte-parole de Surfrider Europe, réagit sur franceinfo après que les industriels du tabac ont été reçus jeudi par la secrétaire d'État à la Transition écologique, Brune Poirson, à propos de la gestion des mégots de cigarettes.

"Notre objectif c'est que le produit de départ soit le moins impactant mais aussi que le consommateur soit conscient de son geste et qu'il en change", explique à franceinfo le porte-parole de l'association de défense des océans Surfrider Europe, Antidia Citores, alors que les industriels du tabac ont été reçus jeudi 14 juin par la secrétaire d'État à la Transition écologique Brune Poirson à propos de la gestion des mégots de cigarettes. Le gouvernement voulait notamment discuter d'un principe de "responsabilité élargie du producteur".

franceinfo : Que pensez-vous de cette initiative du gouvernement ?

Antidia Citores : Je pense qu'il est important effectivement de rencontrer ces industries pour les responsabiliser, puisque ce sont les fabricants qui sont à la source de cette pollution et en particulier de la pollution chimique. La combustion de la cigarette fait que l'on va retrouver ces produits chimiques, notamment l'arsenic, et ce pendant des années. Un mégot c'est 500 litres d'eau pollués. Cette initiative est selon nous positive, elle était attendue depuis longtemps. La responsabilisation doit se (...)

Lire la suite sur Franceinfo

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
     © Free 2018