Grève reconduite pour mercredi à la Cour nationale du droit d'asile

Des migrants marchent sur une route pr egrave;s de Grande-Synthe, dans le Nord, le 12 mai 2017 (AFP/Archives - PHILIPPE HUGUEN)
AFP - AA

La quasi-totalité des audiences ont été annulées mardi à la Cour nationale du droit d'asile (CNDA) en raison d'un appel à la grève qui a été reconduit pour la journée de mercredi, a-t-on appris mardi de source syndicale.

"Environ 90% des audiences ne se sont pas tenues et le mouvement a été reconduit pour demain" par les trois syndicats Unsa, FO et la CGT, a indiqué à l'AFP Sébastien Brisard, du syndicat SIPCE affilié à l'Unsa-Justice.

"Toutes les affaires ont été renvoyées", a de son côté affirmé Sylvain Saligari, avocat membre de l'association Elena. Les avocats de ce réseau "ont voté la reconduction de la grève jusqu'au 21 février inclus", date de présentation du projet de loi asile et immigration qui est très critiqué par les défenseurs des étrangers au nom d'une logique répressive.

Les avocats déplorent notamment la diminution du délai pour déposer sa demande, la réduction du délai pour exercer son droit à recours, l'absence de caractère suspensif de la plupart des recours, la multiplication des décisions rendues par ordonnance et le recours à la visio-conférence.

"Les agents sont excédés" par leurs conditions de travail, que le projet de loi risque d'aggraver, a ajouté M. Brisard. "Ils ne sont pas dupes, ils en ont déjà fait l'expérience en 2015" avec un alourdissement de la charge de travail consécutif à la précédente réforme de l'asile.

La grève avait alors duré une semaine.

Le projet de loi, qui fait des vagues jusque dans la majorité, prévoit également une augmentation de la durée maximale de la rétention administrative, de 45 à 90 jours, avec prolongation à 135 si l'étranger fait obstacle à son éloignement.

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
     © Free 2018