Au Parlement, l'âge limite du consentement sexuel ne fait pas l'unanimité

Une statue de la d eacute;esse de la justice  eacute;quilibrant les  eacute;chelles (illustration) (DAMIEN MEYER / AFP)
RTL - AA

INVITÉE RTL - Selon la sénatrice Europe Écologie-Les Verts de Paris, Esther Benbassa, l'instauration d'une présomption simple de contrainte pour les faits de viol, serait préférable à un âge limite du consentement.

Ce mardi 13 février se tient à Pontoise le procès d'un homme de 29 ans jugé pour avoir eu une relation sexuelle avec une enfant de 11 ans. Or le parquet n'a pas retenu la qualification de "viol", mais celle d'"atteinte sexuelle", considérant que la jeune fille n'avait pas été contrainte.

Dans ce contexte, le gouvernement a proposé d'instaurer un âge minimum du consentement, en dessous duquel un mineur est présumé ne pas avoir consenti à un acte sexuel. Mais pour la sénatrice Europe Écologie-Les Verts de Paris, Esther Benbassa, ce n'est pas la bonne solution. De son côté, elle s'oppose à retenir un âge couperet pour le consentement d'un mineur.

"L'une de nos propositions est d'instaurer pour les faits de viol, une présomption simple de contrainte qui serait fondée...

Lire la suite sur RTL

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
     © Free 2018