Service national universel : à quoi va-t-il finalement ressembler ?

Le d eacute;fil eacute; militaire du 14 juillet 2017 (illustration) (Jo euml;l SAGET / AFP)
RTL - AA

ÉCLAIRAGE - Chaque année, le dispositif concernera entre 600.000 et 800.000 filles et garçons, qui ne sont pas encore sur le marché du travail.

Facultatif, avançait la ministre des Armées, Florence Parly, obligatoire, corrigeait son homologue à l'Intérieur Gérard Collomb. Le service national universel sera comme prévu un service obligatoire : Emmanuel Macron n'en démord pas.

Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, a définitivement coupé court aux interrogations, déclarant, sur Paris Première mardi 13 février, le dispositif "national", "universel" et "obligatoire".

Toutefois, il serait impossible, pour des raisons juridiques, de l'imposer aux majeurs. Il s'adressera donc probablement aux seuls jeunes de 16 à 18 ans. C'est l'option que privilégie maintenant l'Élysée.

17 milliards d'euros rien que pour loger les appelés

Chaque année, cela concernerait entre 600.000 et 800.000 filles et garçons, qui ne sont pas encore sur le marché du travail. Ce service ne durerait pas plus d'un mois avec...

Lire la suite sur RTL

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
     © Free 2018