Macron cherche à dissiper le malentendu avec la presse

Emmanuel Macron et Elizabeth Pineau, pr eacute;sidente de l #39;Association de la presse pr eacute;sidentielle, ce mercredi.  (BFMTV)
bfmtv - AA

Depuis le début du quinquennat, les relations entre Emmanuel Macron et des journalistes se sentant parfois mal considérés par le chef de l'Etat connaissent des coups de froid. Interpellé à ce propos, le président de la République a abordé ce sujet lors de ses v?ux à la presse ce mercredi.  

Il y avait eu entre autres ce pourtant traditionnel entretien de la Fête nationale snobé un 14 juillet, une pensée présidentielle que son entourage jugeait "trop complexe" pour se prêter à un jeu de questions-réponses avec les médias. Autant dire que les premiers v?ux à la presse d'Emmanuel Macron, à l'issue de laquelle les journalistes n'ont pas pu poser de questions, étaient très attendus tant les relations qu'il entretient avec la sphère médiatique sont contrastées depuis le début de son mandat.

C'est d'ailleurs le souvenir amer de cette "pensée complexe" qui est venu aux lèvres d'Elizabeth Pineau, journaliste de Reuters et présidente de l'association de la presse présidentielle, dans les quelques mots qu'elle a prononcés en ouverture de cette cérémonie qui s'est tenue à l'Elysée ce mercredi.

Le président et la presse, une "exigence réciproque"

"Examiner, observer, décrire, dire, nommer les choses, c'est notre métier, notre rôle et c'est pour cela que nous avons besoin d'un accès à votre parole, à votre pensée, aussi complexe soit-elle", a-t-elle d'abord glissé. Souriant au "vaste programme" constitué par les relations entre...

Lire la suite sur BFMTV.com

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016