Une djihadiste française, arrêtée en Syrie, en appelle à Macron

D #39;apr egrave;s les services de renseignement,  laquo; quelques dizaines  raquo; d #39;adultes fran ccedil;ais, combattants djihadistes ou leurs  eacute;pouses, se trouvent actuellement dans des camps ou des prisons en Irak ou en Syrie. (Capture d #39; eacute;cran Envoy eacute; sp eacute;cial  quot;Les soeurs, les femmes cach eacute;es du djihad quot;.)
Ouest France - AA

Une djihadiste française arrêtée par les forces kurdes en Syrie, a demandé à Emmanuel Macron son transfert en France avec ses deux enfants pour « répondre de ses actes », a-t-on appris mercredi auprès de son avocate. Elle est détenue avec la Lorientaise Emilie König.

Cette djihadiste française « souhaite être rapatriée avec ses enfants », âgés de 10 mois et de deux ans, « aux fins de répondre de ses actes devant les autorités judiciaires françaises », d'après le courrier écrit le 2 janvier par son avocate Marie Dosé au président de la République et dont l'AFP a eu connaissance.

Partie en Syrie à l'été 2014 avec son frère, elle fait l'objet d'un mandat de recherche émis par la France en 2016 et est visée par une information judiciaire instruite à Paris.

La jeune femme a indiqué être actuellement détenue dans un camp kurde en Syrie, à proximité de la frontière turque, avec d'autres françaises, dont Emilie König, une pionnière du djihad partie en zone irako-syrienne dès 2012 et placée en 2014 par l'ONU sur sa liste noire des combattants les plus dangereux.

Un dossier épineux pour Paris

 

A ce jour, « il semblerait qu'aucune des Françaises retenues prisonnières dans ce camp n'ai...


Plus d'infos sur Ouest-France.fr


ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016