Violences dans l'espace public: les femmes jeunes des grandes villes sont les plus ciblées

Une femme dans la rue  agrave; Paris le 16 janvier 2013 (photo d #39;illustration).  (AFP PHOTO / LIONEL BONAVENTURE)
bfmtv - AA

Les premiers résultats d'une grande enquête réalisée en 2015 par l'Ined (Institut national d'études démographiques) ont été publiés ce jeudi. Ils révèlent qu'une femme sur quatre a subi drague importune, harcèlement, atteintes ou violences sexuelles dans l'espace public au cours des douze derniers mois. 

En 2015, l'Ined (Institut national d'études démographiques) a réalisé une grande enquête sur les violences dans l'espace public. Un échantillon de 27.268 femmes et hommes âgés de 20 à 69 ans vivant en France métropolitaine ont été interrogés pour les besoins de l'étude. Les premiers résultats publiés ce jeudi sur le site de l'institut révèlent que ces violences touchent surtout les jeunes femmes des grandes villes. De quoi nourrir les réflexions sur le délit d'"outrage sexiste" que le gouvernement veut mettre en place afin de lutter contre le harcèlement de rue.

Parmi les femmes interrogées, une sur quatre (25%) déclare avoir subi au cours de l'année précédant l'enquête au moins un fait de violence, d'atteinte ou de harcèlement sexuel, ou un épisode de drague importune: le fait d'avoir été sifflée, interpellée ou abordée sans y avoir consenti. 8% déclarent avoir été la victime d'au moins un fait grave, relevant le plus souvent de violences physiques ou sexuelles. Chez les hommes, 14% déclarent au moins une violence, dont 5% font état d'au moins un fait qu'ils considèrent comme grave.

De la drague importune pour 20% des femmes

Dans...

Lire la suite sur BFMTV.com

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016