Loire. Le maire de Firminy en garde à vue pour agression sexuelle

Marc Petit, le maire de Firminy, a  eacute;t eacute; plac eacute; en garde  agrave; vue pour agression sexuelle. (Photo d #39;illustration : AFP)
Ouest France - AA

Le maire de Firminy (Loire), Marc Petit, a été placé en garde à vue mercredi dans le cadre d'une enquête pour agression sexuelle. Une employée du Conseil départemental du Puy-de-Dôme avait porté plainte contre l'élu Front de Gauche en juillet 2016 suite à un voyage professionnel en Turquie. Le maire a non seulement nié l'agression mais a aussi saisi la justice pour dénonciation calomnieuse.

Le maire Front de Gauche de Firminy, Marc Petit, a été placé ce mercredi en garde à vue suite à la plainte d'une employée du Conseil départemental du Puy-de-Dôme. Elle l'accuse de l'avoir agressée sexuellement en juillet 2016 dans un hôtel d'Istanbul, rapporte 20 minutes.

Des délégations de la commune et du département auvergnat s'étaient rendues dans la ville turque pour y défendre la candidature au patrimoine mondial de l'UNESCO du site Le Corbusier et des volcans du centre de la France.

Le maire nie l'accusation et porte plainte

Comme l'indique Le Progrès, l'employée de 40 ans et mère de famille avait déposé plainte à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) dès son retour. La procédure avait ensuite été transférée à Saint-Étienne (Loire).

Dès le début de l'enquête, Marc Petit a nié toutes les accusati...


Plus d'infos sur Ouest-France.fr

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016