Territoriales : les Corses appelés aux urnes

L #39;actuelle assembl eacute;e de Corse, qui fera place  agrave; la collectivit eacute; territoriale unique d eacute;sign eacute;e dimanche 3 et 10 d eacute;cembre 2017. (MAXPPP)
Franceinfo - AA

En duplex depuis Bastia (Haute-Corse), la journaliste de France 3 Patricia Issa-De Grandi fait le point sur le premier tour des élections territoriales qui se déroulent en Corse ce dimanche 3 décembre.

Alors que les Corses sont appelés aux urnes ce dimanche 3 décembre pour le premier tour des élections territoriales, où en est la participation à la mi-journée ? "La participation est en forte baisse, puisqu'elle s'élève à 17,5%, soit 3,5 points de moins qu'en 2015, pour le même scrutin, à la même heure. À qui va profiter cette faible mobilisation ? Les Corses sont appelés à élire les 63 membres de leur collectivité territoriale. Une nouvelle collectivité issue de la fusion entre les deux départements et l'actuelle collectivité territoriale. C'est-à-dire que tout cela va devenir une super-région corse aux pouvoirs accrus et inédits, et c'est ce qui est historique dans l'histoire institutionnelle de la France", explique la journaliste Patricia Issa-De Grandi.

Les nationalistes partent favoris

Elle poursuit : "Les Corses ont le choix entre sept listes. Il y a bien sûr les nationalistes, avec une liste issue de l'alliance entre l'autonomiste Gilles Simeoni et l'indépendantiste Jean-Guy Talamoni. La droite, elle, part divisée, avec deux listes. La République en marche est parvenue à présenter une liste. La gauche n'est représentée que par la liste de la Corse insoumise. Et il reste le Front national pour l'extrême droite. Les (...)

Voir la vidéo sur Franceinfo

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016