Calais. Jusqu'à sept ans de prison ferme pour trois passeurs étrangers

Trois passeurs  eacute;trangers ont  eacute;t eacute; reconnus coupables d #39;avoir constitu eacute; un r eacute;seau  agrave; Calais. Ils ont  eacute;t eacute; condamn eacute;s ce mardi  agrave; des peines allant de deux  agrave; sept ans de prison ferme. (REUTERS archives illustration)
Ouest France - AA

De septembre à novembre 2016, trois passeurs étrangers ont été reconnus coupables d'avoir constitué un réseau à Calais. Ils ont été condamnés ce mardi à des peines allant de deux à sept ans de prison ferme.

Trois passeurs étrangers, dont l'un fait l'objet d'un mandat d'arrêt, ont été condamnés mardi à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) à des peines allant de deux à sept ans de prison ferme, reconnus coupables d'avoir constitué un réseau de septembre à novembre 2016 à Calais.

Le 15 novembre 2016, leur véhicule immatriculé en Grande-Bretagne avait accéléré et manqué de renverser un policier à la vue d'un barrage mis en place par les forces de l'ordre pour les interpeller sur l'A16, à Grande-Synthe (Nord).

La tête du réseau, un Irakien de 29 ans condamné à sept ans de prison ferme avec interdiction définitive du territoire français pour aide à l'entrée ou au séjour irréguliers, s'est évadé de la prison de Béthune et fait l'objet d'un mandat d'arrêt. Il a également écopé d'un an de prison ferme pour son évasion.

Le « bras droit » également condamné

Le tribunal correctionnel a également condamné un Afghan de 35 ans, décrit comme son « bras droit », à trois ans et six mois de prison ferme ...


Plus d'infos sur Ouest-France.fr


ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016