Jean-Jacques Urvoas visé par une plainte pour l'achat de sa permanence à Quimper

Ouest France - AA

France Info a révélé ce jeudi qu'une plainte a été déposée pour "détournement de bien public" contre l'ancien député socialiste du Finistère, Jean-Jacques Urvoas.

L'ancien député du Finistère et ancien garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas est visé par une plainte pour « détournement de biens publics » concernant l'achat de sa permanence parlementaire, selon une enquête de France Info.

Que lui reproche-t-on ?

En 2008, Jean-Jacques Urvoas, alors député du Finistère, emprunte un peu plus de 200 000 euros auprès de l'Assemblée nationale pour acheter sa permanence à Quimper, à un taux très intéressant. Emprunt qu'il est tout à fait possible de faire à l'époque et que Jean-Jacques Urvoas rembourse avec ses frais de mandat parlementaire.

Cet été 2017, Jean-Jacques Urvoas met à la location l'appartement pour 1 750 euros par mois charges comprises, puis à la vente pour 212 750 euros, ou bien en deux lots à 134 375 euros et 82 125 euros.

L'ancien élu est alors accusé de s'enrichir, « aux frais de l'Assemblée ».

Que répond Jean-Jacques Urvoas ?

Contacté par Ouest-France, Jean-Jacques Urvoas répond : « L'acquisition de cette permanence parlementaire à Quimper en 2008 répondait scrupuleuse...


Plus d'infos sur Ouest-France.fr

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016