Cette fillette a fait plier le gouvernement australien sur le dress-code à l'école

 (Terrafemina)
Terrafemina - AA
Un état australien va autoriser les jeunes écolières à troquer leurs jupes d'uniforme contre des shorts et des pantalons. C'est une lettre rédigée par une collégienne de 11 ans qui a poussé le gouvernement à rompre avec une tradition instaurée depuis des décennies.

Il n'y a pas d'âge pour devenir une militante féministe. La preuve avec cette collégienne australienne : âgée de seulement 11 ans, Sofia Myhre est parvenue à convaincre la ministre de l'éducation de son pays de changer les règles sur le port des uniformes à l'école. Désormais, les collégiennes d'Australie-Occidentale pourront venir à l'école vêtues de pantalons ou de shorts, tout comme leurs camarades masculins.

Fatiguée de devoir constamment porter des jupes, la jeune Sofia s'est adressée directement à la ministre de l'éducation Sue Ellery. Dans une lettre rédigée à son attention, elle somme la ministre de modifier la politique de code vestimentaire appliquée dans les écoles : "Ce n'est pas juste que mes frères soient été autorisés à porter des shorts, alors que moi j'ai dû porter des jupes pendant toutes mes années passées à l'école primaire. J'adore jouer au foot ou au basket, pendant la récréation. Mais en jupe, ce n'est vraiment pas pratique", plaide la jeune collégienne.

"Je pense que cette nouvelle règle devrait être appliquée dans toutes les écoles"

Si l'assurance de Sofia Myrhe surprend, la fillette a cependant de qui tenir. Sa mère Krystina Myhre est membre de Girls Uniform Agenda, un groupe composé de parents, de professeurs et de professionnels de santé publique qui milite en faveur d'une plus grande liberté vestimentaire pour les femmes en Australie. En écoutant sa fille se confier sur ce qu'elle ressentait vis-à-vis des codes vestimentaires imposés par son école, Krystina Myhre l'a encouragée à écrire une lettre à la ministre pour exprimer son mécontentement.

Dans sa lettre, l'écolière précise que son établissement l'a récemment autorisée à venir avec un short et que depuis, elle et ses amies se sentent beaucoup plus à l'aise. "Je pense que cette nouvelle règle devrait être appliquée dans toutes les écoles. Merci d'y réfléchir", conclut Sofia dans sa lettre.

70% des écoles de Brisbane exigent le port de la jupe

L'initiative de Sofia a porté ses fruits : la semaine dernière, Sue Ellery a rencontré Sofia et sa mère pour les informer qu'elle avait déposé une requête auprès du Département de l'éducation pour modifier la politique sur les codes vestimentaires mise en vigueur pour les étudiants. "En 2017, des filles de 11 ans devraient tout à fait pouvoir porter un short ou un pantalon quand elle vont à l'école. Elles doivent pouvoir porter des vêtements qui ne les gênent pas pour pratiquer une activité sportive", a déclaré la ministre au journal Perth Now.

Le changement des codes vestimentaires ne s'appliquera cependant pas dans toutes les écoles. Les écoles privées, qui restent nombreuses à exiger le port de la robe ou de la jupe pour les écolières, en seront en effet exemptées. Par ailleurs, cette mesure ne prendra effet que dans l'état d'Australie-Occidentale et ne concernera donc pas les établissements scolaires des autres états d'Australie. D'après le New York Times, 70% des écoles publiques de Brisbane (Queensland), la troisième plus grande ville d'Australie, exigent encore que les filles portent des jupes ou des robes à l'école.



Plus d'infos et voir les photos sur Terrafemina

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016