Toulouse : des immeubles aux mains des trafiquants de drogue

La jeune fille a  eacute;t eacute; contr ocirc;l eacute;e  agrave; proximit eacute; de la gare Montparnasse,  agrave; Paris, alors qu #39;elle consommait des stup eacute;fiants. (Photo d #39;illustration) (LIONEL VADAM  / MAXPPP)
Franceinfo - AA

À Toulouse, des habitants du quartier des Izards ont reçu une lettre pour le moins surprenante. Elle les enjoignait de ne pas collaborer avec la police. C'est l'ultime provocation des trafiquants de drogues qui ont pris le contrôle de plusieurs immeubles.

À l'entrée de la cité, les cris. Des jeunes guetteurs signalent l'arrivée de la police. Certains sont encore mineurs et pourtant ils imposent leur loi dans cette barre d'immeuble d'un quartier sensible situé au nord de Toulouse (Haute-Garonne). Le trafic de drogue se tient jour et nuit dans le hall. La situation dure depuis des mois, mais il y a10 jours, un courrier a été distribué dans les boîtes aux lettres de tous les résidents. Par ultime provocation, le message est signé "la direction". Une lettre de menaces qui a poussé cet habitant à témoigner et raconter un quotidien édifiant. "Ils sont chez eux et nous maintenant nous ne sommes presque plus chez nous. C'est beaucoup de provocation. Il ne faut surtout pas tomber dans leur jeu", explique -t-il.

"Moi dans ce quartier, j'ai peur"

Ce quartier est devenu l'une des plaques tournantes du commerce de drogue à Toulouse. Le jour de marché, il est un peu plus facile pour la population de s'exprimer. "La police vient et une heure après c'est pareil. Moi dans ce quartier, j'ai peur", indique un homme. La police est montrée du doigt pour son impuissance face aux jeunes et au trafic. Pourtant le nombre de gardes à (...)

Voir la vidéo sur Franceinfo

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016