Pédophilie dans l'Église : le cardinal Barbarin reconnaît "des erreurs"

Le cardinal Barbarin s #39;explique sur l #39;affaire Preynat (SAFIN HAMED / AFP)
bfmtv - AA

Dans une interview accordée à nos confrères du Monde, l'archevêque de Lyon a reconnu des "erreurs de gouvernance" lors de l'affaire Preynat. Il dément en revanche avoir couvert le prêtre.

Interrogé dans les colonnes du Monde ce samedi, le cardinal Barbarin a reconnu des "erreurs de gouvernance" lors de l'affaire Bernard Preynat, prêtre lyonnais accusé d'agressions sexuelles sur des scouts dans les années 1980-1990.

"Je réalise aujourd'hui que ma réponse d'alors n'était pas à la mesure de l'enjeu", a déclaré Philippe Barbarin, qui avait fait l'objet de plaintes pour "non dénonciation de faits de pédophilie".

"Quand, en 2007, de façon informelle, je suis mis au courant de certains faits reprochés au père Preynat dans les années 1980, celui-ci me promet qu'il n'y a rien eu depuis 1991. J'ai cherché à vérifier, et on n'a rien trouvé. Pas un seul fait n'a été prouvé après 1991", poursuit-il en démentant les accusations, "injustes" d'après lui, selon lesquelles il aurait voulu "couvrir" ces faits.

La procédure canonique suspendue

"Aujourd'hui, on n'agirait plus comme cela. C'est cela qui a été une erreur", explique-t-il toutefois en rappelant que le père Preynat avait pu continuer à être prêtre à l'époque. "Pour elles (les victimes, ndlr), il est révoltant et inadmissible que le père Preynat ait pu continuer à être prête....

Lire la suite sur BFMTV.com

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016