Présidentielle. Cinq candidats, cinq enjeux [Commentaire]

Ce d eacute;bat  eacute;tait  agrave; hauts risques pour tous les protagonistes (Photo AFP.)
Ouest France - AA

Encadré de sévères contraintes d'expression, notamment pour des candidats peu coutumiers de ces rendez-vous, et face à une grande instabilité de l'électorat, ce débat était à hauts risques pour tous les protagonistes. Sérieux et documenté, en général, vif sur les questions attendues, lestés de milliards non financés (!), il n'est pourtant pas certain qu'il fasse beaucoup bouger les lignes.

Emmanuel Macron

Peu rompu à ce type exercice, crédité du meilleur score mais avec un électorat hésitant, il est celui qui avait le plus à perdre. Un peu comme Alain Juppé durant la primaire de la droite. Il lui fallait surtout démontrer qu'il est le contraire du candidat de l'argent.

S'en est-il sorti? Son jeune âge n'en fait pas un tendre. Que ce soit face à François Fillon sur les retraites ou face à Marine Le Pen qu'il menace presque de poursuivre en diffamation, on a vu un Macron très incisif. Pas sûr pour autant que ce soit suffisant pour bien expliquer un meccano de la réforme assez sophistiqué, mais financièrement supportable. Ou pour convaincre de la pureté de ses financements, domaine où le passionnel remplace le rationnel.

En revanche, il aura pu surprendre sur des sujets - la laïcité...


Plus d'infos sur Ouest-France.fr

Pour aller plus loin

A lire aussi sur Ouest-France.fr

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016