Présidentielle 2017 : Macron durcit sa position sur la dépénalisation du cannabis

Emmanuel Macron, le 14 f eacute;vrier 2017 (STRINGER / AFP)
RTL - AA

Le leader du mouvement "En Marche !" est désormais contre la dépénalisation quand il défendait l'inverse trois mois plus tôt dans son livre.

Les idées d'Emmanuel Macron sont-elles à géométrie variable ? Jour après jour, le candidat du mouvement "En Marche !" précise son programme, quitte à entretenir une certaine confusion. Bien difficile de comprendre exactement quel est son objectif. "Je ne crois pas à la dépénalisation des "petites doses" ni aux peines symboliques. Cela ne règle rien", répond-il clairement dans le Figaro sur la question du cannabis, sans préciser toutefois pourquoi il n'y croit pas. Mais dans la même interview du Figaro, Emmanuel Macron estime inutile d'engorger les tribunaux pour des petites infractions. 

"Les usages de stupéfiants ont donné lieu, en 2014, à 170. 000 interpellations. (...) Il n'y a eu au final que 30.000 audiences judiciaires, qui ont conduit pour l'essentiel (22.000) à des peines d'amendes de 296 euros en moyenne ! C'est décourageant pour les...

Lire la suite sur RTL

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016