Affaire Wildenstein: la justice prononce la relaxe des héritiers

Le c eacute;l egrave;bre marchand d #39;art Guy Wildenstein ne sera pas condamn eacute; ( Eacute;ric Feferberg - AFP)
BFM Business - AA

Le tribunal correctionnel de Paris a reconnu que cette décision pouvait être "incomprise" mais l'a justifiée par des lacunes au niveau de l'enquête.

Le procès de l'affaire Wildenstein, parfois surnommée "casse fiscal du siècle" se termine finalement sans aucune condamnation. 

Le tribunal correctionnel de Paris a prononcé jeudi une relaxe générale surprise pour les héritiers de la famille de marchands d'art et leurs conseillers, qui étaient poursuivis pour une fraude fiscale se chiffrant en centaines de millions d'euros.
    
Le président Olivier Géron a épinglé la "claire intention" de dissimulation des Wildenstein. Il a reconnu que cette décision pouvait donc être "incomprise", mais l'a expliquée par des lacunes de l'enquête et des déficiences législatives en matière de lutte contre la fraude fiscale.

"Les puissants et les miséreux"

Le droit doit bénéficier de la même façon "aux puissants et aux miséreux", a-t-il dit devant une salle remplie d'avocats et de journalistes, mais en l'absence des trois héritiers poursuivis: le chef de la famille Guy Wildenstein, son neveu Alec Junior et son ex-belle soeur.
    
Sont aussi relaxés deux avocats, un notaire et deux gestionnaires de "trusts", ces sociétés fiduciaires anglo-saxonnes souvent accusées de servir de véhicule à la fraude fiscale.
    
...

Lire la suite sur BFM Business

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016