Rémi Gaillard s'attire les foudres des agriculteurs en volant un veau dans une ferme

Pamela Anderson et R eacute;mi Gaillard (capture d #39; eacute;cran Twitter)
24matins - AA

Les éleveurs lésés ont publié une pétition en ligne pour aider à retrouver l'animal disparu.

S'il n'est plus n'importe qui, Rémi Gaillard semble cette fois avoir vraiment fait n'importe quoi. Depuis quelques mois, l'humoriste est entré par la grande porte dans le combat pour la défense des animaux. Il s'était notamment enfermé dans une cage d'un refuge pour chiens pour sensibiliser à la cause de l'abandon. Une opération saluée par tous, et même certaines stars hollywoodiennes comme Pamela Anderson qui s'est dite prête à rester en cage avec l'humoriste.

En octobre dernier, Rémi Gaillard s'est mis en tête d'alerter l'opinion sur le traitement infligé aux animaux dans certains élevages laitiers. Pour cela, il a décidé de voler un veau dans un Groupement Agricole d'Exploitation en Commun (GAEC). Une action qui a provoqué la colère des exploitants qui veulent récupérer l'animal.

Lettre ouverte et pétition

Comme à son habitude, Rémi Gaillard avait filmé son intrusion dans l'exploitation agricole de Labastide-l'Eveque (Aveyron). Une vidéo supprimée d'internet depuis dans laquelle on voyait l'humoriste repartir avec un veau. Un manque à gagner important pour les exploitants qui déplorent l'amalgame fait par l'humoriste et qui s'inquiètent du sort réservé à leur animal.

Après une lettre ouverte restée sans réponse, les agriculteurs ont publié une pétition en ligne afin de sortir l'humoriste de sa réserve, n'hésitant pas à fustiger son comportement.

Mise en danger de l'animal

Dans la pétition, les trois éleveurs lésés déplorent une nouvelle fois « des images sorties de leur contexte » et surtout s'étonne qu'un homme qui se dit sensible à la cause animale puisse voler « un veau naissant encore nourri au lait de sa mère. » Le communiqué précise « Tu te présentes comme un lanceur d'alertes, mais là, tu défends très mal ta cause, à savoir la maltraitance des animaux. Nous pouvons donc nous demander si l'enlèvement d'un jeune veau de son milieu de vie n'est-il pas une forme de maltraitance ? Comment ce veau a-t-il survécu sans le lait de sa mère ? Tout simplement qu'est devenu ce pauvre veau ? As-tu pensé au stress de cet animal lors de son kidnapping ? Nous pensons qu'il est légitime de se poser ces questions. Nous te demandons donc solennellement de nous rendre notre veau. »

La pétition a d'ores et déjà recueilli plus de 8 700 signatures et l'humoriste n'a toujours pas donné de réponse aux agriculteurs. Des exploitants qui rappellent au grand public « Faites confiance à vos paysans ; venez dans nos fermes légalement bien sûr, posez-nous des questions via les réseaux sociaux pour vous faire votre propre opinion... Vous devez redécouvrir notre métier, notre beau métier ! Nous paysans nous devons regagner votre confiance, car il n y a rien de plus beau que la reconnaissance et la satisfaction du consommateur pour nous éleveurs. »

Une enquête de gendarmerie est en cours pour faire toute la lumière sur cette affaire.

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016