Haute-Saône. Un tagueur identifié après trois ans d'enquête et 118 sites touchés

 Agrave; la peinture ou au marqueur, un jeune homme de 22 ans est soup ccedil;onn eacute; d #39;avoir tagu eacute; pas moins de 118 b acirc;timents publics et priv eacute;s  agrave; Lure (Haute-Sa ocirc;ne) et ses environs. (Photo d #39;illustration Ouest-France J eacute;r ocirc;me FOUQUET)
Ouest France - AA

À la peinture ou au marqueur, un jeune homme de 22 ans aurait tagué pas moins de 118 bâtiments publics et privés à Lure (Haute-Saône) et ses environs. Trois années d'enquête ont été nécessaires pour l'identifier.

Les gendarmes de la brigade territoriale autonome de Lure (Haute-Saône) ont récemment identifié le tagueur en série qui aurait inscrit son « blaze » à la peinture ou au marqueur sur 118 sites différents depuis 2014. Le jeune homme de 22 ans habite à Lure et aurait sévi dans sa commune mais aussi dans les villes voisines, rapporte ce mercredi 3 janvier, le journal régional L'Est Républicain.

Bombes de peinture et pochoirs perquisitionnés

Le suspect aurait tagué des maisons appartenant à des particuliers mais aussi des entreprises et des bâtiments publics comme le Conseil départemental, Enedis, la SNCF, une mairie ou encore un préau d'école. Il aurait aussi recouvert de peinture un radar à Saint-Germain, toujours en Haute-Saône.

Interrogé une première fois en juillet dernier, il a finalement été confondu après trois années d'investigations. Une perquisition à son domicile a permis aux policiers de mettre la main sur des bombes de peinture et des pochoirs.

Le jeune homme a ét...


Plus d'infos sur Ouest-France.fr

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016