Côtes-d'Armor. En deux heures, il appelle 43 fois les gendarmes

Dans la nuit de lundi  agrave; mardi, un Costarmoricain a harcel eacute; les op eacute;rateurs de la gendarmerie bas eacute;s  agrave; Saint-Brieuc. En moins de deux heures, il a compos eacute; 43 fois le 17 pour demander la m ecirc;me chose... (Archives Ouest-France)
Ouest France - AA

Dans la nuit de lundi à mardi, un Costarmoricain a harcelé les opérateurs de la gendarmerie basés à Saint-Brieuc. En moins de deux heures, il a composé 43 fois le 17 pour demander la même chose...

Dans la nuit de lundi à mardi, un homme a harcelé les gendarmes du centre opérationnel de la gendarmerie. Entre 23 h et 1 h du matin, il a composé 43 fois le 17. Tout ça, pour demander à parler à son fils... "Il exige d'être mis en relation avec son fils dans l'heure. Il se montre menaçant et insultant envers les gendarmes", rapporte le groupement de gendarmerie sur sa page Facebook.

97 fois en deux soirées

Ce n'est pas la première fois que cet homme se fait remarquer chez les gendarmes. "En septembre, cette personne avait déjà appelé à 54 reprises au cours d'une soirée, ce qui avait nécessité le déplacement d'une patrouille."

« Le 17 est un numéro d'appel d'urgence : tout appel malveillant, qui nous détourne inutilement de notre mission de sécurité, est susceptible de poursuites judiciaires », rappellent les gendarmes.

 


Plus d'infos sur Ouest-France.fr

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016