Affaire Maëlys : les points que conteste l'avocat de Nordahl Lelandais

Alain Jakubowicz, l #39;avocat de nbsp;Nordahl Lelandais, le 13 novembre 2015  agrave; Lyon (Rh ocirc;ne). nbsp; (ROMAIN LAFABREGUE / AFP)
Franceinfo - AA

Selon Alain Jakubowicz, le procureur de Grenoble Jean-Yves Coquillat a donné à la presse une chronologie "impossible" de la nuit où la fillette a disparu.

L'avocat Alain Jakubowicz, qui défend Nordahl Lelandais suspecté d'avoir enlevé et tué Maëlys fin août en Isère, a lourdement mis en cause, lundi 4 décembre, le procureur de Grenoble, Jean-Yves Coquillat. Il l'a accusé d'avoir donné à la presse une chronologie "impossible" de la nuit où a disparu la fillette. Franceinfo revient sur les principaux points contestés par l'avocat du principal suspect.

>>>RECIT. Disparition de la petite Maëlys : les troublants allers-retours de Nordahl Lelandais, minute par minute

Sur la chronologie

La version de l'avocat de l'accusé. Alain Jakubowicz affirme que la fillette était toujours dans la salle de mariage à 3h15, dans la nuit du 26 au 27 août, où elle a disparu. La chronologie des faits détaillée jeudi dernier par le procureur de Grenoble lors d'une conférence de presse est "impossible", a-t-il déclaré sur le plateau de BFMTV. "Nous savons avec une quasi-certitude qu'avant 3h30 personne ne s'inquiète de la disparition de Maëlys". Selon lui, le cousin de la mère de Maëlys a affirmé à trois reprises devant les enquêteurs qu'il avait vu Maëlys à 3h15 dans la salle de mariage.

La version du procureur. Pour les enquêteurs, c'est à 2h45 que la fillette a disparu. A "2h46 et 12 secondes", selon le procureur, Nordahl (...)

Lire la suite sur Franceinfo

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016