Somme : un appel à témoins un an après l'incendie criminel ayant coûté la vie à une famille

Illustration. Des policiers en patrouille.  (Savvapanf Photo / Shutterstock.com)
24matins - AA

Un an après l'incendie d'origine criminelle ayant coûté la vie à une famille dans la Somme, les enquêteurs lancent un appel à témoins dans l'espoir d'une sensible progression prochaine des recherches.

Le drame remonte à maintenant il y a un peu pus d'un an. Le jeudi 3 novembre 2016 à Amiens, dans la Somme, une famille périssait asphyxiée dans l'incendie de leur maison. Un homme de 34 ans, sa compagne de 28 ans et leurs enfants de 4 ans et 18 mois s'étaient réfugiés dans la salle de bains en attendant l'arrivée des secours.

Alors qu'il est depuis apparu clair aux enquêteurs que l'incendie est d'origine criminelle, les recherches piétinent. Cité par nos confrères du Parisien, le procureur d'Amiens Alexandre de Bosschère rappelle ainsi que "toutes les expertises menées autour du compteur à gaz n'ont pas permis de découvrir une origine accidentelle à cet incendie. Un acte volontaire est donc l'hypothèse privilégiée. Car les poubelles placées sous le porche d'entrée de la maison ont été incendiées".

Incendie criminel dans la Somme : une personne filmée

Les téléphones portables du quartier qui avaient été saisis pour en extraire des images potentiellement exploitables n'ont finalement pas délivré le moindre élément d'importance. Une caméra de vidéosurveillance aura cependant filmé un jeune homme de dos évoluant vers le café Lys d'Or, place Parmentier, à l'heure de l'incendie (soient 2h00). À ce moment-là, nous dit-on, il était déjà loin du lieu du sinistre.

"Quelqu'un sait quelques chose"

Une personne qui semble aujourd'hui cristalliser l'essentiel des recherches, et les enquêteurs viennent de lancer un appel à témoins pour faire sensiblement progresser les investigations sur ce point. Pour la mère du père de famille décédé, "quelqu'un sait quelque chose. Cette personne a peut-être vu ou aperçu des gens sur le quai des Granges. Il faut qu'il aille voir les enquêteurs de la police judiciaire. Qu'il pense à notre souffrance".

Les autorités appellent donc cette personne filmée la nuit du drame, si elle se reconnaît, à se manifester en les appelant au 03.20.30.37.25. Tout personne pensant connaître ce jeune homme est également invitée à contacter les enquêteurs pour les renseigner à son sujet.

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016