Nouvelle-Calédonie : un quinquagénaire se donne la mort après avoir tiré sur son ex-compagne

Photo d #39;illustration. Gendarmerie nationale.  (Shutterstock.com)
24matins - AA

Samedi soir à Païta, en Nouvelle-Calédonie, un homme de 53 ans armé d'un pistolet calibre 45 a tiré sur son ex-compagne avant de se donner la mort. Le pronostic vital de la femme ne serait pas engagé.

Le drame pourrait s'expliquer par une séparation non acceptée unilatéralement. Lundi, le procureur de la République de Nouméa (Nouvelle-Calédonie) a annoncé qu'un homme de 53 ans a tiré à plusieurs reprises sur son ex-compagne de 46 ans avant de se donner la mort avec la même arme.

Les faits se sont déroulés samedi soir à Païta, commune située en périphérie de Nouméa. Le communiqué du procureur Alexis Bouroz indique que le quinquagénaire, qui avait "vécu douloureusement" la fin de son couple, s'est rendu au domicile de son ex-compagne muni d'un pistolet calibre 45. Il était alors aux alentours de 21h00, heure locale.

Pressentant le drame, elle fait partir ses enfants avant de se faire tirer dessus

La femme se trouvait alors à l'extérieur de son domicile, précisent nos confrères du Parisien. En voyant son ex-compagnon arriver et pressentant le pire, elle "a invité ses deux enfants de 17 et 11 ans à fuir très vite chez leurs voisins". L'homme rentre chez elle non sans tirer deux coups de feu en l'air.

Il dirige ensuite son arme vers son ex-compagne, avant de presser la gâchette au moins trois fois. Puis, le quinquagénaire s'est donné la mort avec la même arme. Il serait "vraisemblablement" décédé sur le coup. Sa victime, blessée aux jambes, a quant à elle été transportée à l'hôpital et son pronostic vital ne serait pas engagé.

L'homme était inconnu de la justice

Il est ajouté que les enfants "ont été pris en charge par une cellule psychologique", même s'ils n'ont pas assisté au drame. La brigade des recherches de la compagnie de gendarmerie de Nouméa a été chargée de faire toute la lumière sur cette affaire, alors qu'il apparaît déjà que le quinquagénaire était inconnu de la justice.

Une autopsie a dans le même temps été ordonnée afin de déterminer les causes précises de la mort.

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016