Huit femmes accusent un ex-président du MJS d'agressions sexuelles

Le mouvement des jeunes socialistes est souvent visible dans les grands meetings du Parti socialiste. Aujourd #39;hui, il fait l #39;actualit eacute; pour une affaire d #39;agression sexuelle (Marc Ollivier - Ouest France)
Ouest France - AA

L'ancien président du Mouvement des jeunes socialistes, Thierry Marchal-Beck, est accusé de harcèlement et d'agressions sexuelles par huit femmes. Son exclusion du Parti socialiste est demandée par Rita Maalouf, secrétaire nationale du parti en charge des droits des femmes. Le Parti socialiste a réclamé ce mardi soir des « suites judiciaires ».

« Les témoignages qui accusent un ancien président du MJS de harcèlements sexuels et d'agressions sexuelles à l'encontre de jeunes femmes, militantes du mouvement de jeunesse, sont d'une extrême gravité. Ils ne sauraient rester sans suites judiciaires adéquates ». Le communiqué du Parti socialiste est clair vis-à-vis de l'ancien président du Mouvement des jeunes socialistes, Thierry Marchal-Beck, accusé de harcèlement et d'agressions sexuelles par huit femmes. Lequel n'est plus membre du PS depuis deux ans, indique Solférino.

La secrétaire nationale du PS Rita Maalouf, en charge des droits des femmes, a demandé mardi soir que soit exclu du parti Thierry Marchal-Beck, un ancien président du Mouvement des jeunes socialistes (MJS) accusé de harcèlement et d'agressions sexuelles par huit femmes, selon Libération.

« Je demande officiellement ...


Plus d'infos sur Ouest-France.fr

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016