DOCUMENT FRANCE 3. "Daech a toujours une volonté intacte de frapper le territoire", selon le nouveau patron de la DGSI

Laurent Nunez, le nouveau patron de la DGSI, la direction g eacute;n eacute;rale de la s eacute;curit eacute; int eacute;rieure en France, 8 septembre 2017,  agrave; Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). (LIONEL BONAVENTURE / AFP)
Franceinfo - AA

Le nouveau directeur des services de renseignement français, Laurent Nunez, a accordé sa première interview télévisée au "19/20" de France 3, ce mardi soir. Il dresse un état des lieux de la menace terroriste en France. 

Il est le nouveau visage du renseignement français. Laurent Nunez, qui a succédé à Patrick Calvar en juin à la tête de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), a accordé sa première interview télévisée au "19/20" de France 3, mardi 14 novembre. Il y dresse un état des lieux de la menace terroriste en France : "Daech a toujours une volonté intacte de frapper le territoire", prévient cet ancien préfet de police des Bouches-du-Rhône, âgé de 53 ans.

Ancien énarque, Laurent Nunez doit rejoindre la "task force" anti-terroriste mise en place par Emmanuel Macron, aux côtés de Pierre de Bousquet de Florian, l'ex-numéro 1 de la DST, qui dirige la nouvelle structure : le Centre national de contre-terrorisme (CNCT).

"Tous les 'revenants' sont complètement tracés"

L'homme a plus de 4 000 personnes sous ses ordres dans la lutte contre le terrorisme. "Tous les 'revenants' [les Français partis soutenir l'Etat islamique en Syrie et en Irak, et qui reviennent désormais en France] sont complètement tracés, précise Laurent Nunez à France 3. "On a 244 individus, dont la très grande majorité ont été judiciarisés, aux mains de la justice. Pour (...)

Voir la vidéo sur Franceinfo


ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016