Opéra de Lyon. Il renvoie une danseuse devenue maman, le directeur du ballet condamné

Le directeur du ballet de l #39;Op eacute;ra de Lyon a  eacute;t eacute; condamn eacute;, jeudi,  agrave; six mois de prison avec sursis pour discrimination au travail et harc egrave;lement. (Photo d #39;illustration Ouest-France B eacute;atrice LE GRAND)
Ouest France - AA

Le directeur du ballet de l'Opéra de Lyon a été condamné, jeudi, à six mois de prison avec sursis pour discrimination au travail et harcèlement. Il avait demandé le non-renouvellement du contrat d'une danseuse à son retour de maternité.

Les faits remontent à 2014. La danseuse Karline Marion a alors 34 ans. Elle est en CDD à l'Opéra de Lyon depuis cinq ans et se trouve à ce moment crucial où son contrat sera requalifié en CDI s'il est renouvelé une sixième fois. Mais, deux jours après son retour de congé maternité, une lettre lui signifie son non-renouvellement.

Yorgos Loukos, directeur du ballet depuis 33 ans, motive sa décision auprès de la ville de Lyon qui embauche les danseurs du ballet : « Faiblesse physique et stylistique », « style trop classique ». Pour une danseuse qui a quand même effectué toute une partie de sa carrière au ballet Béjart.

Son enfant, ce « truc »

Lors d'un entretien quelques jours plus tard, enregistré en cachette par la danseuse, Yorgos Loukos enfonce le clou : « je pense que si entre 29 et 34 ans, tu as fait pas mal mais pas beaucoup, c'est pas entre 35 et 40 que tu vas faire plus, en plus avec un enfant »À un autre moment, évoquant un déplacement d...


Plus d'infos sur Ouest-France.fr

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016