Côtes-d'Armor : il fugue de sa maison de retraite pour aller retrouver sa petite-amie

Couple de seniors. Image d #39;illustration. (Ruslan Guzov / Shutterstock)
24matins - AA

Ce week-end dans les Côtes-d'Armor, un pensionnaire d'une maison de retraite a été porté disparu quelques minutes par sa petite-fille, avant que les secours ne retrouvent le grand-père sain et sauf auprès de sa petite-amie.

La frayeur semble avoir été bien réelle. Ce week-end, comme à son habitude, une jeune fille vient rendre visite à son grand-père, 93 ans et pensionnaire de la maison de retraite "Les Jardins d'Arcadie" située dans la commune de Pléneuf-Val-André, dans les Côtes-d'Armor.

Mais, nous rapporte France Bleu Armorique, à la différence vraisemblable des fois précédentes, quand elle rentre dans la chambre du nonagénaire, c'est pour la trouver vide. Cette jeune fille alerte donc les responsables de l'établissement afin d'avoir une explication sur cette disparition et de retrouver son grand-père.

Une jeune fille paniquée de ne pas trouver son grand-père dans sa maison de retraite

Le résident se veut toutefois introuvable. La famille du nonagénaire alerte alors les gendarmes et leur communique une description relativement complète. L'homme est ainsi vêtu d'un jean, d'un gilet sans manche de couleur bleu et d'une casquette.

Des éléments dont les autorités s'emparent donc pour démarrer leurs recherches. Lesquelles ne vont finalement durer quelques minutes, le temps d'une exploration dans la ville et d'une identification du grand-père.

Retrouvé "Bras-dessus, bras-dessous" avec sa petite-amie

Le nonagénaire a été retrouvé sain et sauf par les secours dans le courant de l'après-midi, nous dit-on. Il se trouvait à quelques mètres de sa maison de retraite et en galante compagnie. Les gendarmes précisent au sujet du nonagénaire et de sa petite-amie qu'"ils se promenaient dans le parc bras-dessus, bras-dessous".

Le pensionnaire de la résidence avait-il oublié que sa petite-fille devait lui rendre visite ce jour-là, ou bien s'est-il laissé aller à un rendez-vous improvisé avec cette autre personne dont on ignore d'ailleurs si elle est pensionnaire de la même maison de retraite. La famille du nonagénaire a depuis vraisemblablement fait connaissance avec cette femme qui a dû apparaître embarrassée d'avoir, en quelque sorte, été à l'origine de cette disparition.

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016