Incendie dans les Bouches-du-Rhône : un mégot à l'origine du feu

Deuxi egrave;me jour de l #39;incendie qui a parcouru plus de 700 h eacute;ctares de for ecirc;t  agrave; Saint Cannat. (MAXPPP)
Franceinfo - AA

En direct de Saint-Cannat (Bouches-du-Rhône), Sophie Accarias revient sur la cellule Vulcain qui permet de déterminer l'origine d'un incendie.

C'est le premier gros incendie de l'été. Près de 800 hectares sont partis en fumée sur la commune de Saint-Cannat (Bouches-du-Rhône). "Ce feu est parti de la route départementale située juste à côté de nous et les pompiers pensent qu'il est dû à un mégot. Alors, comment les pompiers le savent-il ?" interroge Sophie Accarias, avant de répondre : "Tout simplement grâce à la cellule Vulcain".

"Un départ en forme de cône"

Qu'est-ce que la cellule Vulcain ? "C'est une cellule qui est activée à chaque départ de gros incendies, une cellule pluridisciplinaire. À l'intérieur, il y a des pompiers bien sûr, mais aussi des policiers, des gendarmes et puis des membres de l'ONF, l'Office national des forêts", détaille la journaliste de France 3, qui précise : "Cette cellule est capable de déterminer le point de départ de l'incendie. Et elle est également capable de dire s'il est d'origine criminelle ou involontaire. Là, c'est au bord de la route et sa forme est caractéristique puisqu'il a un départ en forme de cône." Dans neuf cas sur dix, la main de l'homme est à l'origine du feu.

Voir la vidéo sur Franceinfo

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016