Champs-Elysées : ce que l'on sait de l'attaque qui a visé un fourgon de gendarmerie

Un agent des forces de l #39;ordre se trouve  agrave; proximit eacute; de la voiture avec laquelle un homme a percut eacute; un fourgon de gendarmerie, sur les Champs-Elys eacute;es,  agrave; Paris, le 19 juin 2017. (THOMAS SAMSON / AFP)
Franceinfo - AA

Aucun blessé n'est recensé et la situation a été maîtrisée dès 16h34. L'homme qui conduisait une Renault Megane était armé et transportait une bonbonne de gaz qu'il comptait faire exploser, a indiqué la gendarmerie à franceinfo.

Un homme à bord d'une voiture a foncé sur un fourgon de gendarmerie, sur les Champs-Elysées, à Paris, lundi 19 juin. Aucun blessé n'a été recensé chez les forces de l'ordre et dans le public. L'assaillant est mort, a annoncé le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, qui a évoqué une "tentative d'attentat". Franceinfo détaille ce que l'on sait de cette attaque.

>> Suivez notre direct sur l'attaque qui a visé un fourgon de gendarmerie sur les Champs-Elysées

Que s'est-il passé ?

Vers 15h40, au niveau du 16, avenue des Champs-Elysées, un homme à bord d'une Renault Megane a volontairement foncé sur un escadron de gendarmes mobiles de Chaumont (Haute-Marne) qui descendaient l'avenue. L'individu, qui arrivait par la droite de l'escadron, a percuté la voiture de tête, a précisé Johanna Primevert, porte-parole de la préfecture de police. "Le véhicule a commencé à prendre feu. Les militaires ont fait une intervention, un périmètre de sécurité", a-t-elle ajouté.

Les gendarmes ont extrait le chauffeur du véhicule alors qu'une fumée orange s'en échappait. Une source policière indique à franceinfo que l'homme aurait mis le feu à une partie de l'habitacle de son véhicule.

Lire la suite sur Franceinfo

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016