Côtes-d'Armor. Il se faisait livrer de la drogue par colis postal

Le chien des douaniers a marqu eacute; sur une enveloppe dans une plateforme postale pr egrave;s de Rennes. Les fonctionnaires ont suivi la livraison du colis, rempli d #39;amph eacute;tamines, jusqu #39; agrave; Pl eacute;dran. (Archives Ouest-France / Philippe Ch eacute;rel)
Ouest France - AA

639 g de cannabis et 17 g d'amphétamines ont été retrouvés chez un habitant de la région briochine. Il écope d'un an de prison avec sursis. Le chien des douaniers a marqué sur une enveloppe dans une plateforme postale près de Rennes. Les fonctionnaires ont suivi la livraison du colis, rempli d'amphétamines, jusqu'à Plédran.

Le 13 janvier, un chien du service des douanes marque sur une enveloppe, près de Rennes, dans un relais postal. À l'intérieur, 17 grammes d'amphétamines. L'enveloppe prend la direction de la région briochine, par livraison surveillée.

Arrivée à destination, elle est ouverte devant l'homme, qui comparaissait hier devant le tribunal correctionnel. Il reconnaît être consommateur et a commandé les amphétamines sur internet. Chez lui, 639 g de cannabis sont également retrouvés, et de quoi cultiver ce stupéfiant, lors d'une perquisition.

Des problèmes de sommeil

Cela fait plusieurs années que ce père de famille consomme du cannabis. Les amphétamines ? « Elles sont liées à un problème de sommeil », explique-t-il aux enquêteurs. Car il s'est auto diagnostiqué « hypersomniaque », indique son avocate, et refuse de prendre des antidépresseurs.

Il avait une vingtaine de plan...


Plus d'infos sur Ouest-France.fr

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016