Effectifs de police, frontières, fichés S... Ce que répond Cazeneuve aux critiques de Fillon et Le Pen

Bernard Cazeneuve entour eacute; du ministre de l #39;Int eacute;rieur nbsp;Matthias Fekl ( agrave; gauche) et du garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas. (THOMAS SAMSON / AFP)
Franceinfo - AA

Lors d'un point presse, au lendemain de l'attentat contre des policiers à Paris, le Premier ministre a recardé les deux candidats de la droite et de l'extrême droite en comparant leurs propositions aux dispositifs déjà en place.

Une mise au point. Au lendemain de l'attentat contre des policiers à Paris, Bernard Cazeneuve a accusé, vendredi 21 avril, Marine Le Pen et François Fillon d'avoir choisi "l'outrance et la division". A trois jours du premier tour de la présidentielle, le Premier ministre a accusé notamment la candidate du FN de chercher à "exploiter sans vergogne la peur et l'émotion à des fins exclusivement politiciennes". Franceinfo revient sur cette séance de "fact-checking" de Bernard Cazeneuve face aux propositions des deux candidats de droite et d'extrême droite.

>> Suivez notre direct sur l'attentat contre des policiers sur les Champs-Elysées

Sur les frontières

Ce que dit Marine Le Pen. "A ce président [François Hollande] notoirement défaillant, à ce gouvernement éphémère, usé par l'inaction (...), je ne demande que l'ultime sursaut, avant de quitter le pouvoir", a-t-elle déclaré dès le début de son intervention depuis son QG de campagne, vendredi 21 avril. Et la candidate frontiste d'appeler à "la restauration effective de nos frontières en vertu du traité de Schengen".

Ce que répond Bernard Cazeneuve. Devant cette injonction de la candidate, le (...)

Lire la suite sur Franceinfo


ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016