Inciter les chômeurs à travailler dans les secteurs en demande ? La Belgique a trouvé la solution

 (Getty Images)
Capital - AA

Les chômeurs belges qui se tournent vers les métiers qui peinent à recruter reçoivent une prime.

Emmanuel Macron ne semble pas le seul à recommander aux personnes sans emploi de changer de secteur. En Belgique, les magasins, les boulangeries ou encore les sociétés d'informatique peinent à recruter. Alors, pour inciter les chômeurs à suivre une formation les menant vers ces filières en tension, la Région wallonne leur offre une prime, révèle BFM TV.

Comme en France, la Belgique connait des métiers en pénurie de main-d'oeuvre. En effet, plus de 31 000 postes restent vacants alors que 190 000 demandeurs d'emploi ne trouvent pas de place. Les élus veulent donc inciter les chômeurs à se tourner vers ces professions qui recrutent.

Une prime de 350 euros

Dans le cadre d'une action baptisée "coups de poing pénurie", la région a notamment mis en place, depuis le 1er septembre, une prime de 350 euros à destination de qui veut bien faire ces métiers. Plus précisément, elle est versée aux chômeurs, résidant sur le territoire de la Région wallonne de langue française, qui terminent une formation dans un métier où les professionnels font défaut.

(...) Cliquez ici pour voir la suite
X fermer la publicité
     © Free 2018