Prélèvement à la source : on a testé la hotline du fisc

 (Tom Merton / Getty Images)
Capital - AA

Décrié parce que payant, le numéro d'information sur le prélèvement à la source reçoit quelques 10.000 appels quotidiens de contribuables. Capital s'est amusé à tester les agents du fisc sur leur degré de connaissance de la réforme.

Avez-vous déjà composé le 0811 368 368, la hotline du fisc ? Mis en place au cours de l'été, ce standard téléphonique vous permet de poser toutes vos questions sur le prélèvement à la source. 400 conseillers de l'administration ont été déployés sur 8 plateformes, en plus des agents exerçant dans les centres locaux de la Direction des finances publiques (DGFiP). Une initiative visant à rassurer le contribuable sur le sort qui lui sera réservé en janvier prochain, à l'entrée en vigueur de la réforme. Seul hic : l'information se mérite. Ou plutôt se monnaie... Comptez 6 centimes d'euro la minute, en plus du prix de la communication. Tout en sachant que le temps d'attente vous est lui aussi facturé.

Heureusement, Gérald Darmanin a "pris en compte la demande des usagers". Invité lundi matin sur RTL, le ministre des Comptes publics a annoncé que le numéro surtaxé deviendrait gratuit à compter de janvier. Une gratuité un peu tardive, au regard du nombre d'appels actuellement recensés sur la plateforme : plus de 10.000 par jour depuis le début du mois de septembre, d'après les services de la DGFiP. Il n'y a pas de petits profits... Toutefois, si le service est payant, il fait ses preuves. Avec la complicité de Florent Belon, responsable expertise ingénierie patrimoniale chez Olifan Group, Capital a dressé une liste de questions plus ou moins compliquées et les a posées aux agents du fisc. Le résultat est (...) Cliquez ici pour voir la suite

X fermer la publicité
     © Free 2018