Zapping politique : Christophe Castaner excuse à demi-mot Rayan Nezzar

 (Capture d #39; Atilde; copy;cran LCI / France 2)
Capital - AA

Dans ce zapping politique du mardi 9 janvier, regardez notamment l'ancien porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, être recadré par son successeur, Benjamin Griveaux, au sujet des tweets injurieux de Rayan Nezzar après qu'il ait pris sa défense.

"Juppé est une fiotte", "le mec est maire de Meaux et nous fait du populisme anti-Paris exactement comme Le Pen", "quelle poufiasse celle là"... Voici un échantillon des tweets de Rayan Nezzar, ex porte-parole de La République en Marche, resté seulement quelques jours à son poste du fait de ces propos injurieux tenus sur Twitter lorsqu'il était étudiant. Etonnant, Christophe Castaner, qui a occupé le poste de porte-parole du gouvernement, avant d'être nommé délégué général de LREM, a défendu Rayan Nezzar sur le plateau des "Quatre vérités", sur France 2.

Benjamin Griveaux, l'actuel porte-parole du gouvernement, n'a pas apprécié et a recadré Christophe Castaner. "La jeunesse et Twitter n'explique pas tout", a-t-il affirmé en reprenant la ligne de défense évoquée par son prédécesseur. Egalement dans ce zapping politique, découvrez des extraits de l'interview de Tristane Banon sur le plateau du "Grand oral des grandes gueules", sur Numéro 23. La romancière est revenue sur l'affaire Strauss-Khan et la violence qu'elle subit depuis les accusations qu'elle a portées à l'encontre de l'ancien directeur du FMI.


ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016