Le krach du bitcoin illustre bien la fragilité de sa technologie

 (Getty Images)
Capital - AA

La plus célèbre des cryptomonnaies a perdu près de 1.500 euros en quelques jours. Cette volatilité s'explique par un débat technologique impossible à trancher par la communauté bitcoin.

Si le bitcoin se reprend lundi 13 novembre (5.623 euros, à 16h30), il a essuyé ces derniers jours un plongeon jusqu'à 29% de son record du 5 novembre (6.514 euros). Cette chute s'explique par l'annonce mercredi dernier de l'abandon de la scission prévue le 16 novembre, un événement qui devait améliorer sa technologie. En clair, ce "fork" devait créer une blockchain et une monnaie distinctes qui auraient réduit les coûts de transactions et les auraient rendues plus rapides que le bitcoin original. Pourquoi refuser une telle amélioration ? Parce qu'aucun consensus n'a pu être trouvé au sein de la communauté.

En schématisant, on peut dire que la blockchain (la technologie sous-jacente au bitcoin) actuelle n'est pas adaptée à la croissance exponentielle du bitcoin. L'augmentation de ses capacités paraît indispensable pour conserver son efficacité (on ne compte plus ces derniers jours les articles qui dénoncent le coût énergétique astronomique du bitcoin (la création de nouvelles unités nécessitant d'importantes ressources informatiques). Ces arguments sont résumés dans un post de blog rédigé par plusieurs personnalités de l'univers blockchain et hébergé sur le site de la Fondation Linux.

"Bien que nous croyons fermement à la nécessité d'un plus grand bloc (ndlr : d'une meilleure capacité de (...) Cliquez ici pour voir la suite

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016