Que faire des gares ferroviaires avec l'ouverture à la concurrence? Ce que dit la SNCF

Deux nouvelles lignes tgv rapprochent paris de rennes et bordeaux ()
La Tribune - AA

Que faire de Gares & Connexions avec l'ouverture à la concurrence du transport ferroviaire des voyageurs à partir de 2019? Lors d'une audition devant la commission des affaires européennes de l'Assemblée nationale, Guillaume Pepy, le président de la SNCF, a déclaré jeudi que la création d'une "société publique des gares" serait "la solution la plus raisonnable".  Aujourd'hui, les 3.000 gares françaises sont actuellement gérées par Gares & Connexions, une branche de SNCFMobilités, l'actuel monopole public des trains de voyageurs (TGV, TER, Intercités). Mais cette organisation "n'est pas possible avec l'ouverture à la concurrence", a rappelé Guillaume Pepy.

 "Il y aurait conflit d'intérêt potentiel", a expliqué Patrick Jeantet, président de SNCF Réseau, gestionnaire public du réseau ferré. Le gendarme du rail, l'Arafer, avait en effet pointé en juillet 2016 des "risques d'atteinte à la concurrence" et considéré que "le maintien de la situation actuelle (...) n'est pas envisageable".

La fin du monopole de la SNCF approche. Pour les contrats de service public (TER, Intercités), les autorités organisatrices de transport (Régions ou l'Etat dans le cadre des Intercités) pourront...

Lire la suite

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016