Comment Armor-Lux transforme ses fripes en raquettes de ping-pong 

BFM Business - AA

La raquette Softbat, vendue 10 euros, est fabriquée avec une matière plastique issue de textiles recyclés, dont de de vieux uniformes. Elle est le fruit d'une association inédite de trois industriels français dont Armor-Lux.

Concevoir une raquette de tennis de table fabriquée en France à partir de textiles recyclés, tout en étant vendue à un prix compétitif? C'est la gageure réussie par le modèle Softbat, vendu 10 euros, dans les surfaces spécialisées. Destinée à un usage extérieur, elle a été pensée pour résister aux aléas climatiques (pluie, soleil) avec une durée de vie affichée de 10 ans.

Dans un contexte concurrentiel sur les raquettes composite, ce produit 100% made in France, destiné au loisir, est issue de la collaboration entre un trio inédit d'industriels français: Cornilleau, spécialiste des matériels de tennis de table, Armor-Lux, pour la partie textile et le plasturgiste Plastigray.

Une chaîne de fabrication 100% française

Ces entreprises ont coopéré pendant trois ans pour aboutir à cet original débouché pour des vêtements usagés. Toute la chaîne de fabrication de la raquette est française: mouliste, fabricant matière, transformateur, fabricant du packaging et fournisseur des fibres textiles recyclées.

Le produit Softbat est en fait réalisé à partir d'un assemblage bi-matière: une matière thermoplastique rigide 100% recyclée (à partir...

Lire la suite sur BFM Business

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016