Brexit : les routiers français réclament du temps avant le retour des douanes

Camions Calais ()
La Tribune - AA

Après les entreprises européennes, qui s'inquiètent du retard pris dans les négociations, au tour des routiers. La Fédération nationale des transports routiers (FNTR) a demandé jeudi que le retour des douanes entre l'UE et le Royaume-Uni soit repoussé à trois ans après le Brexit, pour que le secteur ait le temps de se préparer.

Pour l'organisation patronale, un retour des douanes entre l'UE et le Royaume-Uni dès la fin mars 2019, date prévue pour le Brexit, risque d'entraîner d'énormes bouchons aux points de passage des camions, et des surcoûts importants pour les entreprises de transport qui vont devoir réembaucher des spécialistes des formalités douanières.

Un statu quo pendant trois ans

"Aujourd'hui il y a 8.000 camions européens chaque jour qui passent" la frontière "sans aucune formalité", a expliqué à l'AFP la représentante de la FNTR à Bruxelles. "S'il ne faut ne serait-ce que deux minutes pour les formalités douanières, vous imaginez les files d'attente", a indiqué Isablle Maitre, qui vient de rencontrer à Bruxelles l'équipe du négociateur en chef de l'UE pour le Brexit, Michel Barnier.

Au delà de ce problème d'engorgement, les entreprises de transport vont devoir

Lire la suite

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016