Brexit : jusqu'à 75.000 pertes d'emplois dans la finance, selon la Banque d'Angleterre

Brexit: l #39;abe veut prevenir le dumping reglementaire ()
La Tribune - AA

Quel sera le coût du Brexit pour le Royaume-Uni et Londres en particulier ? La Banque d'Angleterre anticipe jusqu'à 75.000 suppressions d'emplois dans la finance après la sortie de l'Union européenne, rapporte ce mardi la BBC. Ces chiffres seraient considérés comme "un scénario raisonnable" à la banque centrale britannique, "en particulier s'il n'y a pas d'accord spécifique sur les services financiers", précise le site du groupe audiovisuel public.

Cette évaluation pourrait varier en fonction des relations commerciales entre le Royaume-Uni et l'Union européenne après le Brexit effectif, qui doit intervenir fin mars 2019. La Banque d'Angleterre avait demandé aux différentes banques et institutions financières de lui transmettre leurs plans de rechange en cas de "hard Brexit", c'est-à-dire de perte du "passeport européen" qui permet à de nombreux secteurs, notamment  les services financiers, d'accéder au marché unique.

En outre, l'Union européenne pourrait imposer des règles de relocalisation, notamment sur la compensation de milliards d'euros de dérivés libellés en euro.

Des chiffres fluctuants

De nombreuses études ont tenté d'évaluer l'impact en pertes d'emploi du Brexit, allant...

Lire la suite

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016