Automatisation: peu d'emplois à risque, mais une évolution est en vue

Les robots entra icirc;neront une r eacute;volution du march eacute; de l #39;emploi, mais pas une h eacute;catombe (AFP)
Ouest France - AA

Moins de 10% des emplois sont "très exposés" aux mutations technologiques et présentent donc le risque d'être supprimés, mais près de la moitié devront évoluer, estime le Conseil d'orientation pour l'emploi (COE) dans un rapport publié jeudi.

Seule une "faible part", soit "moins de 10%", des emplois ont "un indice d'automatisation élevé": ils "cumulent des caractéristiques qui les rendent vulnérables au vu des avancées technologiques actuelles", c'est-à-dire qu'ils présentent un "risque de suppression", explique le COE dans une vaste étude sur les impacts de la nouvelle vague d'innovations (intelligence artificielle, robotique, objets connectés, impression 3D, traitement des données de masse dit "big data"...). 

Ces emplois "très exposés" aux technologies d'automatisation sont le plus souvent des métiers manuels et peu qualifiés, notamment de l'industrie: ouvriers non qualifiés, agents d'entretien, caissiers, énumère le Conseil, instance rattachée au Premier ministre. À eux seuls, les agents d'entretien représentent 21% de l'ensemble des emplois exposés (320 000), détaille-t-il. 

Évolution prévisible

Une part bien plus grande des emplois, près de 50%, pourraient en revanche "voir ...

Lire la suite sur Ouest-France.fr

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016