Banque Morning : les clients (enfin) remboursés

 (Capital.fr)
Capital - AA

Ouf ! Julien respire enfin. Il vient de récupérer son argent déposé chez Morning. En novembre dernier, séduit par la gratuité du service, il constitue une cagnotte en ligne pour l'anniversaire d'un ami, auprès de cet intermédiaire financier. Mais, le 8 décembre, alors qu'il réclame les 920 euros amassés pour acheter le cadeau convoité, la néo banque annonce sur son site qu'elle stoppe toutes ses activités, dépôts et retraits d'argent, sur injonction du gendarme des services financiers, l'APCR (l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution).

Julien n'a d'autre choix que d'avancer la somme de sa poche pour faire face à la dépense, et attend impuissant que la situation se débloque. Après un mois d'angoisse, il se fait enfin rembourser le 4 janvier. Cette mésaventure, les 75.000 clients, qui ont vu leur compte gelé, ne sont pas prêts de l'oublier. D'autant qu'ils ne bénéficient pas du fonds de garantie des dépôts (FGDR), car Morning est un établissement de paiement (comme Nickel ou Lydia ) et pas une banque classique.

Morning toujours en sursis

Que s'est-il passé ? La PME toulousaine a finalement obtenu la levée des mesures d'interdictions imposées par l'ACPR, le 26 décembre dernier. Il faut dire qu'entre temps, les 500.000 euros qui n'auraient jamais du être prélevés du compte de cantonnement (garanties des dépôts des clients), y ont été rapatriés. Mais surtout, l'actionnaire de référence, la MAIF (38 % du capital), s'est finalement résolu à faire un chèque

...
Cliquez ici pour voir la suite.

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016