Contrat du RER remporté par Alstom-Bombardier : les rames seront fabriquées à "100 % en France", assure le PDG d'Alstom

Le PDG d #39;Alstom Henri Poupart-Lafarge estime que le site de Valenciennes peut  ecirc;tre confiant pour l #39;avenir. nbsp; (THOMAS LO PRESTI / MAXPPP)
Franceinfo - AA

Le PDG d'Alstom, Henri Poupart-Lafarge est revenu mercredi sur franceinfo sur le contrat, qui peut monter jusqu'à 3,75 milliards d'euros, remporté par le consortium Alstom-Bombardier pour la construction de 255 rames de RER en région parisienne. 

Le consortium franco-canadien Alstom-Bombardier a remporté mercredi 11 janvier un énorme contrat pour la construction de 255 rames de RER nouvelle génération, pour la SNCF et le STIF (syndicat des transports d'Ile-de-France). Le montant de ce contrat, l'un des plus importants de l'histoire du ferroviaire, peut aller jusqu'à 3,75 milliards d'euros. Les futures rames équiperont les lignes D et E du réseau d'Île-de-France.

Invité de franceinfo, le PDG d'Alstom, Henri Poupart-Lafarge, a assuré que les rames seraient fabriquées à "100 % en France" et qu'elles donneraient du travail aux usines françaises d'Alstom pour "une dizaine d'années".

franceinfo : Avec ce contrat, pour combien de temps Alstom est-il tranquille ?

Henri Poupart-Lafarge : D'abord, il faut rappeler que ce contrat est une excellente nouvelle pour tous les Franciliens. C'est un contrat historique pour la région Île-de-France, qui va permettre aux usagers de la ligne D et E de bénéficier des plus beaux et modernes RER qui puissent exister. Et c'est une très bonne nouvelle également pour Alstom. Ça va permettre de donner du travail non seulement (...)

Lire la suite sur Franceinfo

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016