Immobilier : quatre recours si vous pensez être victime de discrimination

Si un propri eacute;taire ou une agence immobili egrave;re vous refusent un logement, vous  ecirc;tes en droit de leur demander de motiver ce refus. (POUZET / SIPA)
Franceinfo - AA

Franceinfo passe en revue les possibilités qui s'offrent aux locataires s'estimant victimes de discrimination dans l'attribution d'un logement.

"Attention, important pour la sélection des locataires : nationalité française obligatoire, pas de Noir, immeuble avec des policiers uniquement." Ce commentaire figurant sur une annonce immobilière a valu à l'agence Laforêt des Lilas, en Seine-Saint-Denis, une plainte de la part d'une association, une action de groupe introduite par une autre, une enquête du Défenseur des droits et une suspension du contrat de franchise avec le réseau immobilier du même nom.

>> ENQUÊTE FRANCEINFO. "On fait ce qu'on veut" : comment des agences immobilières acceptent les demandes racistes des propriétaires

Si le locataire s'est retrouvé cette fois-ci avec une preuve flagrante de discrimination entre les mains, il n'en est rien dans la grande majorité des cas. Un dossier écarté sans justification, un coup de fil de l'agence pour dire que le bien a été loué... La plupart du temps, le sentiment d'avoir été discriminé en matière de logement est difficile à prouver. Plusieurs recours sont toutefois possibles.

Aller porter plainte au commissariat

Si un propriétaire ou une agence immobilière vous refusent un logement, vous êtes en droit de leur demander de motiver ce refus. Si vous n'êtes pas satisfait de leur réponse et soupçonnez d'être victime de discrimination, vous pouvez (...)

Lire la suite sur Franceinfo

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016