Le festival du film de Berlin s'ouvre avec une controverse #MeToo

Le festival du film de Berlin d eacute;marre le 15 f eacute;vrier 2018. (John Macdougall - AFP)
bfmtv - AA

Le premier grand festival européen post-affaire Weinstein démarre jeudi avec une première polémique sur le harcèlement sexuel.

C'est le premier grand festival de cinéma en Europe organisé depuis les accusations d'abus sexuels contre le producteur de Hollywood Harvey Weinstein. La Berlinale débute jeudi avec 400 nouveaux films et déjà une première controverse liée à la campagne "#MeToo".

A la veille du festival, une actrice sud-coréenne a critiqué les organisateurs pour avoir invité le réalisateur Kim Ki-Duk. Elle a accusé ce dernier de l'avoir giflée et forcée à tourner des scènes de sexe improvisées alors qu'elle travaillait sur son film Moebius. La Berlinale a dit encore "attendre des informations détaillées".
    
Pour cette première Berlinale post-affaire Weinstein, les organisateurs ont promis de promouvoir la diversité - quatre des 19 films en compétition ont été réalisés par des femmes - et ont indiqué d'emblée avoir écarté plusieurs cinéastes accusés d'abus sexuels.

"Changements concrets"

Le directeur du festival, Dieter Kosslick, veut organiser un "forum" pour discuter des "changements concrets" à apporter sur le traitement des femmes dans l'industrie du cinéma, après la résonance internationale du mouvement #MeToo.
    
Il a indiqué avoir lors de...

Lire la suite sur BFMTV.com

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
     © Free 2018